Ruth Orthmann (Metteur en scène)

Ruth_OrthmannRuth Orthmann, de nationalité allemande et française, est installée en France depuis plus de vingt ans.
Tout en collaborant avec des metteurs en scène tels qu’André Engel, Jean-Louis Martinelli, Jean-Louis Martinoty ou Jonathan Miller, elle a mis en scène de nombreux spectacles mêlant musique et théâtre : l’Amour masqué de Messager et Il Segreto di Susanna de Wolf-Ferrari, Acis et Galathée de Händel, Une Soirée d’hommage à Victor Hugo et Alexandre Dumas à la Sorbonne dans le cadre du Bicentenaire Victor Hugo, Cendrillon, un opéra de chambre avec piano de Pauline Viardot (co-production CDN de Savoie-Opéra en Île de France), La Vie parisienne d’Offenbach, Scènes d’opéras italiens, Les Jeunes Voix du Rhin, Opéras d’après Tchekhov : The Bear de William Walton et La Demande en Mariage de Richard Dubugnon, « Nos Amies les bêtes », mélodies animalières avec Françoise Tillard, Scènes d’opéras français (Les Jeunes Voix du Rhin), La Liberazione di Ruggiero dell’isola di Alcina, opéra de Francesca Caccini (festival de Ratisbonne et opéra de Guin), La Finta Giardiniera de Mozart et Baudelaire, Invitation au voyage, montage de textes de Baudelaire et de mélodies de Duparc, Debussy, Fauré, Wagner.
En mai 2010, elle a monté « L’histoire tragique de Carmen et de Don José », une adaptation de « Carmen » de Bizet, avec l’association « Les Concerts de poche ».
Comédienne, Ruth Orthmann a été formée à l’Ecole de Chaillot sous la direction d’Antoine Vitez. Elle y a travaillé notamment avec Stuart Seide, René Loyon, Aurélien Recoing, Jean-Marie Winling et Martine Viard avec qui elle a aussi étudié le chant.
Au théâtre, elle a joué sous la direction de divers metteurs en scène, notamment Michel Rostain (Maguelonne dans « La Belle Maguelonne », Martine Viard, Éloi Recoing (Agnès dans « La Famille Schroffenstein ») et Yannis Kokkos (« Gilgamesch et les chants de mort grecs »). Au cinéma, on peut la voir dans La Sentinelle de A. Deplechin et Le Vol de Lindbergh de JF Jung. En février et mars 2010, elle a interprété le rôle du Majordome (rôle parlé) dans « Ariane à Naxos » de Strauss à l’Opéra National du Rhin, dans une mise en scène d’André Engel.
Parallèlement à ces activités scéniques, elle est traductrice de textes de théâtre et dramaturge. Depuis 2014 Ruth a intégré la Comédie Française.