Alina Pavalache (piano)

alinaPianiste d’origine roumaine naturalisée française, soliste et accompagnatrice, Alina Pavalache obtient en 1985 le premier prix du Conservatoire national « Georges Enesco » de Iassy (Roumanie).Après ses débuts avec l’Orchestre national philharmonique « Moldova » de Iassy, elle
joue (Mozart, Weber, Beethoven, Schubert, Lizst…) sur les plus célèbres scènes roumaines,
aux côtés de l’Orchestre de la Radio-Télévision de Bucarest et des Orchestres
Philharmoniques Nationaux de Brasov, Cluj ou Timisoara. Parallèlement, elle se passionne
pour l’accompagnement et devient chef de chant des Choeurs de la Philharmonie de Iassy.
En France, où elle vit depuis 1990, Alina Pavalache poursuit son activité de pianiste soliste
et d’accompagnatrice, invitée aussi bien à Paris (Salle Cortot, Hôtel de Ville, Théâtre « Silvia
Monfort », Maison du Brésil, Hôtel Drouot-Montaigne, Amphithéâtre Richelieu, Grand
Amphiteatre de la Sorbonne, Hôtel d’Augny, Ambassade de Roumanie, Hôtel National des
Invalides, Théâtre du Chatelet…) qu’en régions (Angers, Boulogne/Mer, Toulouse,
Toulon…) ; elle se produit également en Europe (Allemagne, Belgique, Suisse) et en Asie
(Thaïlande). Professeur au Conservatoire Russe de Paris « Serge
Rachmaninoff » elle continue de se perfectionner auprès de grands maîtres : Dalton Baldwin,
Janine Reiss, André Gorog et Jacques Rouvier.Avec John-Eliott Gardiner, Alina Pavalache a collaboré pour L’Enlèvement au Sérail de
Mozart (Théatre du Châtelet). Avec la mezzo-soprano Viorica Cortez, elle a enregistré les
Sept chansons de Clément Marot d’Enesco (France 3 / Télévision roumaine) dont elle a
notamment aussi joué la Sonate op. 24 n°1, lors d’une série de concerts en France et à
l’étranger, en particulier au Musée National Georges Enesco (Bucarest).
En 2009, en collaboration avec l’Institut Culturel Roumain de Paris et avec l’Ambassade de
Romanie à Paris, sous l’égide de la Societé Musicale « Georges Enesco » en France, Alina
Pavalache réalise l’intégrale de l’oeuvre vocale de Georges Enesco avec Leontina Vaduva,
Viorica Cortez et Jacques Loiseleur des Longchamps. Sous la direction d’Amaury du Clauzel, elle a interprété la Wanderer-fantaisie de
Schubert/Lizst en Roumanie. Du compositeur français Henri Nafilyan qui lui a dédié l’une
des oeuvres, avec le baryton Jean-Jacques David, elle a créé en France le cycle de mélodies Le Sang des pierres.Alina Pavalache donne régulièrement des « master-classes » d’accompagnement de
musique vocale (Paris, Courchevel, Castelnau Magnoac) et participe aux Festivals d’été de La
Chaise-Dieu , Luxeuil-les-Bains, Meyrignac-l’Eglise, La Rochepot ou, en Allemagne, de
Sankt-Peter/Schwarzwald.
Depuis 2006, elle est directrice artistique des Rencontres Musicales du Magnoac (Hautes-
Pyrénées), dont le Président d’honneur est l’acteur Francis Perrin.